Hystéroscopie
Hystéroscopie

Les premiers pas de l’Hystéroscopie

Il faut attendre le XIXème siècle et les premiers endoscopes pour que l’homme puisse observer l’utérus. C’est Antonin Jean Desormeaux qui, en 1853, est à l’origine de l’invention du premier utéroscope. Cet instrument est pourvu d’un éclairage latéral pour être plus maniable que d’anciens prototypes proposés par ses prédécesseurs. Il explore ainsi l’urètre, la vessie, le rectum et surtout l’utérus. La première Hystéroscopie sur une patiente est faite par Pantaleoni en 1869 avec l’instrument de Desormeaux. Il découvre qu’un polype endométrial est à l’origine de saignements intenses d’une de ses patientes. C’est le premier diagnostic réalisé grâce à un hystéroscope. Une dizaine d’années plus tard, la deuxième génération d’utéroscope voit le jour sous l’impulsion de Nitze et de ses lentilles optiques. En 1907, Charles David améliore cette version en plaçant à l’extrémité intra-utérine de l’endoscope une ampoule incandescente. Le premier hystéroscope avec pince est développé en 1927 grâce à Mikulicz-Radecki et Freund. Ce dernier permet désormais de réaliser des biopsies sous observation directe. Il faut attendre les années 1970 pour que l’hystéroscopie devienne une procédure standard pour le diagnostic et le traitement des pathologies génitales féminines.

L’Hystéroscopie moderne et nos solutions d’accompagnement

L’Hystéroscopie est aujourd’hui très répandue et bien plus sûre qu’à ses débuts. Nos simulateurs sont des outils pédagogiques qui accompagnent l’enseignement et l’entraînement des apprenants que ce soit en formation initiale ou continue. Réalisme, précision et fidélité anatomique font de nos simulateurs de véritables atouts pour accompagner et accélérer la courbe d’apprentissage en Hystéroscopie.

Fermer